Category: obsessions

cholon, saigon, 1929

aerodinamica_cholon_saigon_1929

« Je lui demande si c’est habituel d’être triste comme nous le sommes. Il dit que c’est parce qu’on a fait l’amour pendant le jour, au moment de la culminance de la chaleur. Il dit que c’est toujours terrible après. Il sourit. Il dit : que l’on s’aime ou que l’on ne s’aime pas, c’est toujours terrible. » – L’amant -Marguerite Duras